Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 18:56

Deux semaines après le retour du raid, voici enfin le résumé de notre aventure !

 

Jour 1 – Mercredi16 Février 2011 – Contrôle technique

Convoquées à 7H30 au contrôle technique, nous arrivons dès 6H50 de peur d’être en retard. Une petite frayeur sur la fixité de la batterie, mais sinon tout passe, Choupette obtient sa validation !

Nous ne pouvons récupérer les voitures qu’à 19H, donc nous en profitons pour faire les dernières courses, vérifications administratives, playlist (élément indispensable pour un bon 4L Trophy !).

Mercredi soir, Choupette est chargée, prête à partir. Alors que nous nous apprêtons  à rejoindre l’appartement, une tâche inquiétante apparait sur la voiture, sous le châssis… Plus de peur que de mal, simplement une bouteille d’eau ma refermée qui s’était renversée sur le siège passager !

 

Jour 2 – Jeudi 17 Février 2011 – Le grand départ

Rendez-vous à 9h devant le stade de France avec les autres équipages de l’école, pour faire notre entrée sur le stade après quelques photos. Briefing qui s’éternise, nous n’avons qu’une envie, c’est de prendre la route !

Le départ est finalement donné aux alentours de 13H, et nous sommes dans les premières voitures à partir ! Direction l’Ostalapia à Saint-Jean de Luz pour notre première étape. Nous roulons bien toute la journée, et arrivons après près de 10h de route.

 

Jour 3 – Vendredi 18 Février 2011 – Arrivée à Algesiras

Plus motivées que jamais, nous quittons l’Ostalapia (un grand merci à Dominique Duplayssy pour son hospitalité) à 7H du matin.

Choupette est en forme et nous permet d’arriver à Algesiras le soir même à 21H. Nous croisons les doigts, mais pour l’instant pas de problème technique, à part une légère surchauffe dans une côte particulièrement difficile.

 

Jour 4 – Samedi 19 Février 2011 – Algesiras

Après une nuit confortable à l’hôtel, Choupette a droit à ses quelques vérifications journalières, puis nous nous rendons sur le terrain d’arrivée du 4L Trophy pour assister au briefing.

Les équipages au départ de St Jean de Luz prennent le bateau dès ce soir, mais pour nous, ce sera rendez-vous demain matin au port d’Algéciras à 4H30 !

 

Jour 5 – Dimanche 20 Février 2011 – Algesiras/Tanger/Enjil

Départ sous la pluie de l’hôtel à 4H pour se rendre au port d’Algeciras, nous avons bien profité du confort et de la douche une dernière fois.

Choupette, emmenée par Eulalie monte dans le bateau comme une pro, et nous voila toutes les trois parties pour le Maroc !

Arrivée à Tanger avec un temps magnifique, nous prenons sans attendre la route pour le premier bivouac, situé à Enjil.

Dès la sortie du bateau, nous en prenons plein la vue et nous émerveillons devant les paysages, complètement différents de ce à quoi nous nous attendions. Autoroutes puis routes de campagne se succèdent pour finalement nous mener à la neige ! On se croirait presque de retour dans le grand froid lorrain… Nous arrivons finalement à Enjil alors qu’il fait déjà nuit. Découverte du premier bivouac, 1250 4L, ca prend de la place et demande de l’organisation…

Premier repas marocain (tajine de légumes), premier JT, premier briefing marocain et première nuit en tente.

 

Jour 6 – Lundi 21 Février 2011 – Enjil/Errachidia (365km)

Première nuit de camping glaciale, le réveil est difficile.

Aujourd’hui, direction Errachidia, d’abord par la route, puis (enfin) par les pistes !

Aux alentours de 11H, nous atteignons donc les premières pistes marocaines… Choupette va pouvoir montrer de quel bois elle se chauffe ! Eulalie puis Alix se suivent au volant pour tester les premiers cailloux.

Finalement, tout s’est bien passé, la voiture s’est très bien comportée et ressort indemne de ce premier test.

Sur la route, nous retrouvons deux équipages lorrains, les 842 et 137, avec qui nous finirons l’étape, puis le raid.

Arrivée à Errachidia, où nous espérons que la nuit sera meilleure que la précédente, plus chaude et plus confortable !

 

Jour 7 – Mardi 22 Février 2011 – Errachidia/Merzouga

Départ en forme ce matin, puisque c’est l’épreuve des dunes qui nous attend. Nous atteignons vite les pistes, et ca y est, nous commençons à utiliser la boussole. Relativement sûres de nous, nous suivons le cap, mais nous éloignons peu à peu du flot de 4L… Nous décidons donc de rejoindre le reste de la troupe et coupons à travers pistes… pour nous retrouver ensablées ! Ca y est, l’aventure commence…

Malgré tous nos efforts, combinés à ceux de locaux venus nous aider, nous forçons encore et encore pour nous sortir de ce bac à sable, jusqu’au point de coller le disque d’embrayage…Première frayeur, nous ne pouvons même plus repasser au point mort. Dans notre malheur, un couple venu profiter des dunes en quad nous sort de ce bac à sable, pour nous emmener jusqu’à l’organisation.

Tout s’effondre : avec l’état du disque d’embrayage, impossible de participer à l’épreuve des dunes tant attendue, premier gros coup dur et grosse déception pour nous.

Nous attendons le 4x4 mécanique plusieurs heures en compagnie d’un 4x4 médical, qui nous aura bien remonté le moral dans ce moment difficile. La méca arrive et nous remorque pendant près d’une heure jusqu’au bivouac. Ayant vu notre déception de ne pas pouvoir participer à l’épreuve des dunes, il nous emmènera quand même nous promener dans les pistes et quelques petites dunes, toujours tractées derrière lui.

Dès l’arrivée au bivouac à 14H, nous déposons nos fournitures scolaires.

Nouveau record en 2011, le matériel apporté par tous les équipages atteindra un total de 82 tonnes.

Puis direction la mécanique, pour changer le disque d’embrayage. Les mécaniciens marocains travailleront sur notre voiture jusque 20H.

Après des heures d’attente, nous pouvons enfin quitter le stand mécanique. Sauf que voila, la pédale d’embrayage est mal réglée… Un gentil 4L trophyste vient mettre le nez dans le capot pour nous aider à régler cette pédale, et se rend compte que les fils électriques coupés sont mal rebranchés (uniquement avec du scotch…). Il nous aide donc à réparer et remettre le circuit électrique en ordre. Nous pouvons enfin nous rendre à nos appartements, où nos gentils lorrains avaient plantés notre tente.

Nuit de sommeil bien méritée…

 

Jour 8 – Mercredi 23 Février 2011 – Merzouga/Timerzif

Après une journée difficile, l’équipe 916 démarre la journée motivé ! Nous prenons la route en compagnie de nos deux équipages lorrains directions Timerzif. Suite aux réparations de la veille, un des ventilateurs ne fonctionne plus. Nous remercions donc nos petits lorrains, les équipages 842 et 137, d’avoir mis leurs mains dans le capot pour nous remettre tout ca dans le bon sens.

Les premières heures de route sont un véritable bonheur, nous avons retrouvé le sourire ! Paysages à couper le souffle, et les quelques bacs à sable que nous rencontrons sont passés avec une grande appréhension, mais avec succès, puis même avec plaisir.

Nous avons un peu trainé sur la route, et la nuit commence à tomber alors que nous approchons d’un oued, dont l’entrée est bloquée par une file de 4L. Nous décidons de tenter notre chance et de couper à travers la piste.

Ca y est, la nuit est tombée, on n’y voit donc plus grand-chose, ca commencerait presque à être dangereux, et les 4L continuent à affluer. Nous nous ensablons une fois, mais sortons rapidement grâce à l’aide d’autres concurrents, pour nous diriger vers la sortie de l’oued, montée légèrement ensablée et assez effrayante. Heureusement, Choupette, emmenée par Eulalie, s’en sort encore une fois très bien.

Reste à maintenant à rejoindre le bivouac, simple dis comme cela n’est-ce pas ? Eh bien non ! Avec la nuit de tombée, nous ne pouvons plus suivre le road book, et nous sommes donc perdues en compagnie de 50 4L dans le même cas que nous. Heureusement, un des équipages trouva finalement la bonne voie.

Alors que nous croyons que nous allions enfin rentrer, le volant part violemment et la roue se retrouve en oblique par rapport à la route…

Suite aux réparations effectuées sur la voiture la veille, les mécaniciens avaient oublié de remettre un boulon sur la rotule supérieure du cardan. Résultat : un cardan  et une rotule cassés ! Nous avons encore une fois pu bénéficier du maitre mot du 4L Trophy : la solidarité, puisque l’ équipage roulant derrière nous s’arrête dans un premier temps, effrayés de l’état de la roue, puis des super héros de la mécanique s’arrêtent (alors qu’il était déjà bien tard), et se proposent de nous changer le cardan, que nous avions dans le coffre (merci Papa Masson !). Seulement voila, nous n’avons pas de rotule… Intervient alors un troisième équipage, qui nous offre sa rotule, pièce que très peu de voitures avaient pris de rechange.

Les super héros nous changent donc le cardan, ainsi que la rotule en à peine une heure, pour nous permettre de rejoindre le bivouac vers 23H. Autant dire que la fin de la route était plus qu’angoissante ! Lors de cette étape, la dernière voiture de la course arrivera au bivouac à 3H30 du matin…

Nous retrouvons par miracle parmi les 1250 voitures un de nos équipages lorrains, qui en se penchant sur la voiture se rendent compte qu’aucun boulon n’avait été serré, tant au niveau des roues, que de la direction… Un grand merci à Cédric qui nous a resserré tout ca et jeté un coup d’œil à l’électrique (un des ventilateurs faisait encore des siennes) afin que nous puissions repartir sereines pour l’épreuve marathon du lendemain.

 

Jours 9 et 10 – Jeudi 24 et Vendredi 25 Février 2011 – Epreuve marathon : Timerzif/Marrakech

Départ ce matin direction Marrakech, pour deux jours en autonomie.

Encore une fois, paysages plus impressionnants les uns que les autres, Choupette est de nouveau au top de sa forme, et nous avançons tranquillement.

Le soir venu, nous nous arrêtons dans les montagnes pour un bivouac improvisé, en compagnie de quelques autres 4L. Soirée autour du feu dans la convivialité, mais nous ne nous éternisons pas, car nous prenons la route à l’aube le lendemain.

C’est avec regret que nous arrivons au bout des pistes aux alentours de 10H. Ca y est, la fin du raid commence à pointer le bout de son nez…

Reste maintenant à rejoindre Marrakech, par le col du Tichka. Nous profitons au maximum de nos derniers instants, et nous remémorons notre aventure qui s’est révélée hors du commun.

Soudain, une voiture « normale » nous fait des appels de phare et nous klaxonne, et alors que nous regardons plus attentivement, nous reconnaissons la famille Masson, qui nous a rejoint sur la route ! Beaucoup d’émotions en les retrouvant.

17H : nous y sommes, nous passons la ligne d’arrivée, synonyme de la fin du raid.

Les sentiments se mêlent : fierté, soulagement, tristesse, retrouvailles…

Nous nous rendons à l’hôtel pour (enfin) profiter du confort et de la douche.

 

Jour 11 – Samedi 26 Février 2011 – Marrakech

Après une bonne nuit de sommeil, nous profitons de ce day-off pour visiter Marrakech et s’essayer à la négociation au souk.

Le soir venu, rendez-vous « Chez Ali » pour célébrer la fin du raid et assister à la remise des prix. Grosse surprise et satisfaction pour l’équipage 916 puisque nous sommes classées 240ème au classement général et 44ème au classement féminin !

 

Jour 12 – Dimanche 27 Février 2011 – Marrakech/Tanger

Dimanche, ca y est c’est le jour du départ, nous quitterons le Maroc dans la soirée. La route est difficile jusqu’au port puisque la fatigue accumulée se fait ressentir.

Nous profitons une dernière fois des paysages marocains avant de prendre le bateau aux alentours de 18H. La nostalgie nous envahit déjà lorsque le bateau quitte le port.

Nous dormirons à Algesiras ce soir, pour reprendre la route tôt demain matin.

 

Jours 13 à 16 – Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi 03 Mars 2011 – Retour à Paris

Départ d’Algesiras à 9H30, nous espérons atteindre Saint-Jean de Luz le soir même. Nous avons prévu de nous arrêter sur la route dans un garage afin de remettre de l’huile dans la boite de vitesse, à sec depuis que nous avons changé le cardan et la rotule. Seulement le 28 Février est le jour de l’Andalousie, et est donc un jour férié, aucun commerce n’est ouvert… Nous nous arrêtons par chance dans une station service où nous retrouvons des 4L Trophystes qui ont de l’huile de boite. Ils commencent donc très gentiment à nous remplir la boite de vitesse.

Alors que nous nous apprêtons à repartir, un des ventilateurs refait des siennes et ne fonctionne plus. Les mêmes participants jettent un œil, et tentent tant bien que mal de nous réparer l’électricité de manière à ce que nous puissions repartir. Survient alors un court-circuit, puis la pédale d’accélérateur se retrouve bloquée au plancher, inutilisable…

Impossible donc de reprendre la route. Seule solution : nous appelons l’assurance qui vient nous chercher sur l’aire d’autoroute, dépose la voiture au dépôt (impossible de se rendre dans un garage à cause du jour férié), et nous à l’hôtel.

La journée de Mardi se révèlera perdue, entre des problèmes de communication avec l’assurance, et le garage qui ne répond pas. L’assurance nous propose le rapatriement, mais hors de question de laisser Choupette en Espagne !

Mercredi, nous prenons les choses en main, et nous rendons au garage. Il s’avère que les garagistes n’avaient juste pas l’envie de mettre les mains dans une veille voiture comme la 4L. Après leur avoir sorti le câble d’accélérateur que nous avions en réserve, ils le changent, puis refont l’électricité. Malgré les problèmes de communication (aucune de nous deux ne parle espagnol…), nous parvenons à reprendre la route à 18H30.

Nous roulons avec courage, bravant le froid, jusque 4H du matin, où nous passons la frontière et dormons à Saint-Jean de Luz (encore merci à Dominique !).

Nous atteignons finalement Louveciennes à 19H, soulagées après un tel périple ! La voiture et Eulalie atteindront Nancy vers 1H du matin, non sans un dernier caprice de Choupette : un petit court-circuit dans les phares longue portée.

 

Nous pouvons aujourd’hui faire le bilan de cette aventure qui a été riche en émotions.

Tout d’abord, nous avons pu vérifier que la solidarité du 4L Trophy n’était pas une légende. Sans Maxime, Fabrice, Cédric et JB, les équipages 842 et 137, nous ne serions certainement pas arrivées au bout du raid, nous tenions donc à les remercier sincèrement de leur soutien, autant mécanique que moral ; les super héros qui nous ont changé le cardan ainsi que la rotule ; l’équipage nous ayant donné la fameuse rotule ; les belges pour leurs blagues… ; et tous les équipages pour leur bonne humeur, leur convivialité, et leur solidarité.

Viennent ensuite les remerciements à nos sponsors, sans qui cette aventure n’aurait pu être accomplie : Les Piétons, ECT, Optique Ziegler, Delta Conseil, Clérici, Biogaran, l’ISTEC, Louveciennes, et enfin Yannick, Yves de Tonquédec et le Dr. Neuman pour leur générosité.

Enfin, nous dédions ce raid à toutes les personnes qui nous aidées et soutenues : la famille Masson dans son ensemble, pour son incroyable travail effectué sur la voiture, Patrick, Adrien, Pierre, Marie-Thérèse, Super Parrain, Anna, Georges, Michel, Hervé ; La famille Crepy pour son soutien et son aide ; et à tous nos proches qui n’en pouvaient plus d’entendre le mot 4L !

 

Autant dans les bons moments comme dans les mauvais, nous avons su rester unies, et c’est surement ce qui a fait la force de notre équipe et également ce qui nous a mené au bout de ce périple. Cette aventure a marqué nos mémoires à jamais, et tout cela c’est bien grâce à vous tous.

Alors pour la dernière fois, mais du fond du cœur, MERCI.

  

Published by ISTEC sans frontières
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 11:45

Et ben voilà, les meilleures choses ont une fin !

 

Dernier grand galop effectué, Saint Jean de Luz ( départ 10h00) Paris (18h00) et enfin Nancy (01h00), Choupette a été brillante et très vaillante, et tout ça sans appoint d'huile ni d'eau (la sobrièté du dromadaire, c'est une vraie fille du désert !!).

 

Expérience magnifique avec plein de souvenirs dans la tête, (et de sable dans les yeux !!) et où le mot solidarité a encore un sens (Un grand merci aux équipages Lorrains qui nous ont permis d'aller jusqu'au bout).

 

Merci également à tous les sponsors sans qui nous n'aurions pu réaliser ce rêve.

Published by ISTEC sans frontières
commenter cet article
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 10:46

Après un arrêt forcé en Espagne de 2 jours, Choupette reprend de la vigueur et se sent une âme de danseuse de Flamenco suite à l'intervention de qualité des mécaniciens espagnols.

 

Arrivée à l'étape de Saint Jean de Luz (600km) cette nuit à 4h00 du matin.

 

Départ pour Paris ce matin à 10h00.

 

ça commence à sentir les écuries, Choupette se sent pousser des ailes !!

Published by ISTEC sans frontières
commenter cet article
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 20:58

  la 4l veut rester au chaud en espagne...stop...trois jours que nous nous battons pour remonter...stop...Après halte forcée de deux jours, sommes reparties...stop...frontiére en vue (500km)...stop

Published by ISTEC sans frontières
commenter cet article
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 20:56

Dernière étape et quelle étape : deux jours de piste et un bivouac en autonomie. Une première journée intense qui ce termine vers 22h et une deuxième journée avec l'arrivée à Marrakech vers 17H. Cette fois-ci pas souci mécanique pour choupette qui nous permet de franchir la ligne d'arrivée à la 240iéme place (44éime féminine). Samedi sera une journée de repos et de visite de Marrakech avant le marathon pour la remontée vers Paris (déjà!).

Prochainement nos impressions, photos, remises de fournitures...

 

 

Published by ISTEC sans frontières
commenter cet article
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 10:18

Etape relativement courte, avec beaucoup de bacs à sable.

Choupette s'est bien comportée (tankée une seule fois).

Belle frayeur à 20 Km du bivouac, où une biellette de direction s'est éprise de liberté suite à un remontage la veille plus qu'approximatif.

Réparer grâce à la solidarité des autres participants. Merci à vous équipage 942.

 

Et demain on repart pour une journée de dunes et une nuit dans le désert en autonomie.

Published by ISTEC sans frontières
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 22:19

Aujourd'hui épreuve d'orientation à travers les dunes de sable que nous avons peu apprécié... Notre embrayage n'ayant pas résisté aux premiéres dunes du désert marocain. nous avons rejoint le bivouac tracté par différents engins... Choupette a été confié aux mains expertes de l'équipe d'assistance.

 

Dés demain matin nous reprendrons la route.

 

L'aventure continue. Ouf.

Published by ISTEC sans frontières
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 13:35

Lundi 21 février, cap plein Sud pour notre petite 4L après une soirée hivernale à Enjil. Le Sahara n'est pas loin, superbe panorama sur la vallée de l'Oued Guir.

C'est aussi la première étape pour le classement, 325 kilomètres, il va falloir coller au road-book sur des pistes marocaines caillouteuses et dans l'herbe à chameau.

Arrivée sans encombre au bivouiac avec seulement 2 kilomètres de trop.

Published by ISTEC sans frontières
commenter cet article
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 10:20

Longue journée 600km, mais très dépaysante.

Départ d'Algésiras à 4h30 du matin pour une traversée sans histoire. Descente de Tanger le long de la côte par un tronçon d'autoroute puis montée sur la chaîne de l'Atlas par petites routes avant d'arrivée au bivouac d'Enjil.

Nous avons rencontré de la neige et du froid, mais ça arrange notre vaillante 4L qui ne chauffe pas et qui rempli son contrat avec brio.

Demain, descente vers le sud marocain avec un peu plus de chaleur et premières pistes à affronter pour une mise  en jambe avant les étapes suivantes.

 

A bientôt

Published by ISTEC sans frontières
commenter cet article
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 20:43

  Tous les équipages ISTEC (5) sont passés au point de contrôle d'Algéciras. Journée de repos pour nous et de contrôle pour notre petite 4L. Demain les choses sérieuses commencent pour ce 4L Trophy 2011. Rendez-vous au port à 4h30 pour embarquement et une traversée de 3H. A l'arrivée à Tanger, une étape de 8H nous attend pour rallier Enji sous la neige !

Published by ISTEC sans frontières
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de l'équipage 916
  • Le blog de l'équipage 916
  • : Suivez Alix et Eulalie (équipage 916) dans une extraordinaire aventure : la participation à l'édition 2011 du 4L Trophy !
  • Contact

Recherche